VR Daily Dose

Coups de coeurs, innovations, buzz

Storytelling en réalité virtuelle : une nouvelle manière de raconter les histoires

  • Blog /
  • Storytelling en réalité virtuelle : une nouvelle manière de raconter les histoires

La réalité virtuelle propose au spectateur un point de vue encore inédit, aussi immersif qu’interactif. Grâce à elle, il a la sensation de se retrouver au centre de l’histoire qui lui est racontée. Un nouveau média, en somme, qui offre de nouvelles possibilités en termes de storytelling pour les marques. Voici comment raconter une histoire à 360 degrés.


storytelling brand content marketing agence realite virtuelle studio vr communication video 360

 

La réalité virtuelle annule la distance qui a toujours séparé l’individu et l’écran. Les casques VR, dont les lentilles se positionnent juste devant les yeux de l’utilisateur impliquent une vision en vue subjective, qui plonge ce dernier à l’intérieur de l’environnement créé par modélisation 3D ou capturé en vidéo 360. Ainsi, il ne s’agit plus pour l’individu d’être simple spectateur, mais bien acteur de l’aventure dans laquelle il est immergé.

 

Pour cette raison, le terme « expérience » s’est érigé en standard lorsqu'il s'est agit de désigner un contenu en réalité virtuelle. L’individu abandonne sa propre identité pour épouser celle qui lui est offerte et entrer au cœur d’une histoire dont il est le centre. En cela, la VR est bien plus qu’un gadget, mais un nouveau média, capable de véhiculer un message d’une manière encore inexplorée.

Immersion et vue subjective

storytelling brand content marketing agence realite virtuelle studio vr communication video 360

 

La VR a pour particularité de tromper les sens et le cerveau de l’utilisateur afin qu’il oublie qu’il porte un casque devant les yeux. Plus l’expérience est de qualité, plus la limite entre le réel et le virtuel s’amincit.

 

Dans notre expérience Top Floor par exemple, l’usager entre en conflit avec sa raison qui sait pertinemment qu’il est en sécurité et qu’un sol se trouve sous ses pieds, car ses émotions lui dictent de ne pas avancer sur cette poutre placée à plus de 300 mètres dans les hauteurs de Manhattan.

 

Il faut donc penser ce nouveau média comme un média où l’utilisateur se projette dans l’histoire qui lui est contée. Il a le sentiment d’assister, ou plutôt de participer à l’expérience qui lui est proposée à travers ses propres yeux.

 

L’interactivité au service de l’immersion …

storytelling brand content marketing agence realite virtuelle studio vr communication video 360

 

Outre la vue subjective et les contraintes liées aux performances graphiques de l’expérience, l’immersion de l’utilisateur relève également du taux d’interactivité que celle-ci lui offre. En effet, en réalisant des actions et en ayant le pouvoir sur certains éléments de la narration, le porteur du casque s’identifie davantage au personnage qu’il incarne. L’interactivité va jouer ici le rôle de leurre, en distrayant l’utilisateur si bien qu’il n’a plus le temps de réaliser que l’aventure dans laquelle il se trouve n’est pas réelle.

 

Dans Indy Run, l’une des expériences de notre catalogue, nous avons appliqué ce principe. L’expérience va si vite que l’utilisateur n’a pas le droit à l’erreur. Il doit courir, sauter, esquiver et détruire les obstacles à un rythme si élevé qu’il oublie qu’il s’agit d’un contenu en réalité virtuelle.

 

… et de l’empathie

storytelling brand content marketing agence realite virtuelle studio vr communication video 360

 

L’une des remarquables vertus de la réalité virtuelle est qu’elle peut créer de l’empathie chez ses utilisateurs. En effet, ces derniers, pour peu que l’histoire dans laquelle ils se retrouvent plongés soit bien racontée, abandonnent leur propre identité pour se mettre à la place du personnage qu’ils incarnent dans l’expérience. L’interactivité joue alors un grand rôle, car nécessairement, interagir avec l'univers virtuel va leur donner la sensation d’être réellement présents dans l’environnement créé.

 

C’est en partie pour cette raison que notre agence de réalité virtuelle a développé un pôle smartVR for Impact, qui vise à utiliser cette nouvelle technologie pour créer de l’impact social et sensibiliser à des questions bien souvent ignoreées, par exemple la question des réfugiés. Dans « Quand je suis parti… », l’utilisateur peut se mettre à la place d’Eyad, un jeune réfugié syrien qui quitte son pays avec sa famille. Il devra nager et démarrer le bateau qui emmènera sa famille en sécurité.

 

Storytelling et marketing en réalité virtuelle

 

À une époque où on nous parle d’engagement, d’identification et de communication interactive, la réalité virtuelle risque fortement de se positionner comme le média de référence du brand content. En effet, il est grâce à elle possible de raconter des histoires d’une manière inédite, en plongeant l’utilisateur au cœur de l’aventure.

 

L’expérience de la marque se veut alors plus durable dans l’esprit du consommateur, qui associera volontiers les émotions qu’il aura ressenties à l’organisme qui en aura été à l’origine. Pour ce faire, il est nécessaire de s’intéresser aux mécanismes humains de la vie réelle, comme le son binaural, et s’atteler à les reproduire au mieux dans la VR, afin que le réalisme de l’expérience plonge au mieux l’utilisateur dans l’histoire que l’on veut lui faire vivre.

 

Si vous souhaitez utiliser la dernière révolution technologique dans votre prochaine campagne de communication, smartVR studio peut vous accompagner. Pour ce faire, il vous suffit de cliquer sur le bouton ci-dessous :

 

BOOSTEZ VOTRE COMMUNICATION !

Topics: Évènement, VR, Expérience, Top Floor